Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
europe-du-sud.overblog.com

### NE PERDS PAS LE SUD *****AVEC LES IDEES CLAIRES*****LATIN-EUROPEEN***** MEDITERRANEEN*****ON VIENT DU SUD***** FRANCE*ITALIA*ESPAÑA*PORTUGAL*

La Transmission est une mission

 

Par le passé, nos ancêtres ont déjà réfléchis et résolus tous les problèmes existentiels. Imaginons la somme d’expériences de millions d’humains, à travers des milliers d’années…

Nous en bénéficions tous les jours: c’est eux qui nous ont épargnés de bien des contraintes (constructions, inventions, étude de tous les systèmes possibles, mais aussi en commettant des erreurs historiques ! )

Toutes ces études sont encore présentes parmi nous sous formes de documents écrits, de transmissions orales, de témoignages vivants, traditions, compétences, ou documents,  reportages, …

 Le problème concerne la distribution de ces informations : chacun doit d’abord en connaitre l’existence, puis faire l’effort de se les approprier (lire, étudier, etc.) et entreprendre des démarches d’apprentissage (savoir-faire).

Enfant, on ne peut qu’accepter l’éducation de ses parents, du système scolaire, et de la société. Mais à l’âge adulte (avec la maturité que cela implique), c’est tout un chacun qui doit continuer d’étudier, et d’apprendre jour après jour.

L’ingéniosité humaine à déjà pensé pour nous les meilleurs moyens de vivre, et, la plupart du temps, a souhaité nous les transmettre.

Toutes les disciplines doivent être envisagées, même de manière superficielle (notions), même si ceci a tendance à être dévalorisé, car nous sommes dans une ère de la « spécialisation ».

 

Goethe a dit : « si tu veux progresser vers l'infini, explore le fini dans toutes les directions ».

 

Il n’est pas normal que tant de choses se perdent, si elles ne sont pas remplacées par quelque chose de mieux ; encore une fois, il ne s’agit pas de progrès.

Il y a donc deux piliers que nous nous devons de maintenir : premièrement, la motivation de l’individu à vouloir apprendre inlassablement, c'est-à-dire tout simplement : évoluer. Et ensuite, assurer une transmission correcte.

Par le passé, nos ancêtres ont déjà réfléchis et résolus tous les problèmes existentiels. Imaginons la somme d’expériences de millions d’humains, à travers des milliers d’années…

 

Nous en bénéficions tous les jours: c’est eux qui nous ont épargnés de bien des contraintes (constructions, inventions, étude de tous les systèmes possibles, mais aussi en commettant des erreurs historiques ! )

 

Toutes ces études sont encore présentes parmi nous sous formes de documents écrits, de transmissions orales, de témoignages vivants, traditions, compétences, ou documents,  reportages, …

 

 Le problème concerne la distribution de ces informations : chacun doit d’abord en connaitre l’existence, puis faire l’effort de se les approprier (lire, étudier, etc.) et entreprendre des démarches d’apprentissage (savoir-faire).

 

Enfant, on ne peut qu’accepter l’éducation de ses parents, du système scolaire, et de la société. Mais à l’âge adulte (avec la maturité que cela implique), c’est tout un chacun qui doit continuer d’étudier, et d’apprendre jour après jour.

 

L’ingéniosité humaine à déjà pensé pour nous les meilleurs moyens de vivre, et, la plupart du temps, a souhaité nous les transmettre.

 

Toutes les disciplines doivent être envisagées, même de manière superficielle (notions), même si ceci a tendance à être dévalorisé, car nous sommes dans une ère de la « spécialisation ».

 

Goethe a dit : « si tu veux progresser vers l'infini, explore le fini dans toutes les directions ».

 

Il n’est pas normal que tant de choses se perdent, si elles ne sont pas remplacées par quelque chose de mieux ; encore une fois, il ne s’agit pas de progrès.

Il y a donc deux piliers que nous nous devons de maintenir : premièrement, la motivation de l’individu à vouloir apprendre inlassablement, c'est-à-dire tout simplement : évoluer. Et ensuite, assurer une transmission correcte.

 

"Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour."

 

Confucius

 

Confucius

Confucius

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article